Le changement climatique* constitue une menace planétaire, abordée au niveau mondial par une Convention-cadre des Nations Unies. Mais tout un chacun y a sa part de responsabilité et son rôle à jouer, du simple citoyen aux plus hautes instances ! Et comme elle l’avait fait lors de l’élection présidentielle de 2017, Rivages de France va interpeller les candidats aux élections européennes 2019 sur ces enjeux internationaux pour nos littoraux.

Le littoral de l’UE s’étend sur 68 000 km. La moitié de la population vit à moins de 50 km de la mer. Les politiques de l’UE liées au littoral et à la mer sont encadrées par de nombreux textes, dont notamment la directive-cadre stratégie pour le milieu marin (DCSM) adoptée en 2008. Mais, aggravées par le changement climatique, les problématiques rencontrées par les côtes et mers d’Europe requièrent désormais une réponse politique actualisée et autrement plus ambitieuse dans toutes ses dimensions : environnement, sécurité maritime, activités, gestion du territoire…

* La ville de Marseille accueillait en janvier un atelier international sur “la mise en oeuvre de solutions fondées sur la nature pour lutter contre le changement climatique”. Dans ce cadre, Didier RÉAULT, président de Rivages de France, a témoigné sur son action d’adjoint au maire de Marseille, délégué à la mer, au littoral, au nautisme et aux plages.

Réuni le 15 mars à La Rochelle – et pour certains de ses membres, par visioconférence -, le conseil d’administration de Rivages de France a manifesté son soutien à la ville hôte de son siège social et à tous les territoires de la façade atlantique menacés par la pollution consécutive au naufrage du Grande America. Dans un communiqué, Rivages de France dénonce le problème récurrent de l’insécurité du transport maritime et de ses graves conséquences pour les milieux marins et littoraux et les activités humaines.

Le conséquent Rapport d’activités 2018 a permis aux administrateurs de mesurer l’indéniable montée en puissance de l’association, son réseau et ses actions, que vont conforter les prévisions 2019, parmi lesquelles :

  • l’intensification des actions et collaborations en matière de changement climatique et d’érosion côtière
  • une nouvelle action liée aux sentiers du littoral et à la servitude de passage
  • un travail du service juridique sur “l’appréhension juridique de la gestion des espaces littoraux”
  • le lancement d’un nouveau service Assistance à maîtrise d’ouvrage, en lien avec la société LittoMatique
  • la poursuite de rencontres régionales sur les grands enjeux – notamment financiers – de gestion
  • la signature d’une convention de partenariat avec la société Accessrec
  • la mise en oeuvre d’une réflexion sur les 30 ans de Rivages de France en 2020…

Un CA riche, annonciateur d’une année encore plus dense, en prise directe avec les grands enjeux et au service des gestionnaires et partenaires de la gestion des espaces naturels littoraux et lacustres préservés. De nouveaux adhérents rejoignent nos rangs, attestant d’une part de leur intérêt à se fédérer au sein de Rivages de France pour peser dans les débats et instances les concernant ; validant d’autre part la pertinence et l’efficacité – toujours perfectibles, ce à quoi nous nous employons ! – de nos services et de nos actions…

 

Didier RÉAULT
Président de Rivages de France