Experte et promotrice du nettoyage raisonné des plages, Rivages de France est aussi reconnue pour l’originalité et la spécificité de ses formations en la matière. De plus en plus de gestionnaires de plages s’intéressent à cette pratique vertueuse, y forment leurs agents, l’adoptent progressivement. Et des acteurs majeurs en formation sollicitent désormais celles proposées par notre association. Retours sur les deux dernières d’entre elles, l’une par web conférence, l’autre sur le terrain…

Si la pollution par les déchets dégrade la biodiversité des littoraux et impacte la fréquentation touristique, le nettoyage mécanique des plages s’avère tout aussi nocif (érosion dunaire, destruction des écosystèmes, énergies fossiles). « Nettoyage raisonné, littoral préservé ! » scande Rivages de France ! L’association a dédié un guide méthodologique au nettoyage manuel, en appui sur 10 ans d’expérimentation validée par des communes pilotes.

Rivages de France a de surcroit créé et elle anime des formations spécifiques, à la demande de structures gestionnaires ou d’organismes de formation. Les modules permettent d’acquérir des connaissances de base, comprendre l’écologie plage/dunes, appréhender les modes et techniques de nettoyage, de traitement et de suivi des déchets…

Le 27 mai dernier, c’est sous forme d’une web conférence d’IDEAL Connaissances que Florian GEFFROY, directeur de Rivages de France, animait une de ces formations. À ses côtés, Eric MATHÉ, responsable du pôle environnement à Saint-Georges-de-Didonne et Gaël PERROCHON, chargé de mission à la CARA Communauté d’Agglomération Royan Atlantique (deux structures adhérentes de Rivages de France), ont apporté leurs témoignages édifiants.

Et le 6 juin, c’est en qualité de prestataire du CNFPT Nouvelle Aquitaine-Délégation de Poitou-Charentes que Rivages de France assurait une formation à Meschers-sur-Gironde (17), programmée sous l’impulsion de la CARA. Les intervenants précités ont animé cette journée très participative en salle (exposés, travail en groupes…) et sur le terrain (plage de Suzac à Saint-Georges-de-Didonne), enrichie en outre par le retour d’expérience d’Éric GOUYER, responsable des plages aux services techniques de La Faute-sur-Mer, commune pilote en la matière.

Au final, une quarantaine de personnes (15 chargés de mission, responsables de services et d’associations à la web conférence, 23 agents de communes de la CARA à Meschers-sur-Gironde) ont bénéficié de ces formations… charge à eux de mettre désormais leurs nouveaux acquis en pratique sur leurs propres espaces !