Perros-Guirec : une conviction environnementale taillée dans le granit rose !

2

La nature a gâté la commune de Perros-Guirec, laquelle, avec le concours du Conservatoire du Littoral, le lui rend bien : Ploumanac’h (élu « Village préféré des Français » en 2015), ses rochers de granit rose et ses landes, là où court le Sentier des Douaniers ; la proche réserve naturelle des Sept-Îles (dont l’Île aux Moines), plus importante réserve ornithologique de France (24 500 couples d’oiseaux) ; L’Île Tomé, petite montagne surgie de la mer, son avifaune et ses espèces végétales protégées… Rencontre avec le maire-gestionnaire Erven LEON, par ailleurs vice-Président de Rivages de France pour le secteur Bretagne…

 

Un patrimoine naturel à protéger pour ce qu’il est et ce qu’il apporte

3

Les autres casquettes de Erven LEON (vice-président du Conseil Départemental des Côtes d’Armor et de Lannion Trégor Communauté) lui permettent d’avoir l’œil sur les 42 sites (plus de 1500 ha) du territoire de la Communauté, qu’ils appartiennent à cette intercommunalité, au Conservatoire du littoral, au Conseil Général des Côtes d’Armor ou encore aux communes.

« Nous sommes co-responsables d’un incomparable patrimoine naturel, à protéger pour ce qu’il est et pour ce qu’il nous apporte », pose Erven LEON. À nous de savoir concilier son indispensable gestion écologique avec les nombreuses activités humaines qu’il favorise : tourisme, pêche, plaisance… Cela passe par un travail concerté qui doit permettre d’étendre progressivement les périmètres protégés avec le Conservatoire du littoral, de sérier la gestion entre les différents propriétaires et gestionnaires, de partager expériences et bonnes pratiques ou encore d’assumer notre rôle de lobby de vigilance et d’influence dans le cadre de Rivages de France… »

Le maire de Perros-Guirec veille au premier chef sur ses 80 ha en gestion – le sentier des douaniers/Landes de Ploumanac’h (34,87 ha), l’île Tomé (32,56 ha) et l’île aux Moines (18,87 ha) – qui contribuent à l’exceptionnelle notoriété de sa commune…

 

20 ans d’efforts dans le rétro

4

À Ploumanac’h, au fil du célèbre Sentier des douaniers, on n’a de cesse d’admirer les chaos rocheux de la Côte de Granit rose. Or, piétinée par des cohortes de visiteurs, cette époustouflante beauté était devenue victime de son succès. Il aura fallu importer de la terre de landes pour revégétaliser le site, déployer des filets de jute pour lutter contre l’érosion, enfin redessiner le sentier selon son tracé original pour canaliser les flux : des efforts sur 20 ans, un résultat bluffant !

 

Le littoral à sa Maison à Ploumanac’h

OLYMPUS DIGITAL CAMERAGérer des sites naturels aussi exceptionnels et pour la plupart abondamment fréquentés, cela suppose tout à la fois une volonté politique continue, des moyens et une organisation….

« Au coeur de notre dispositif, il y a la Maison du Littoral de Ploumanac’h, créée en 1989 par le Conservatoire du littoral et la commune de Perros-Guirec. Implantée au cœur de la Côte de Granit Rose sur le Sentier des douaniers, c’est à partir d’elle que sont assurées les  missions de gestion et de suivi des sites,  par  l’équipe de permanents* (animatrice, gardes du littoral, étudiants-apprentis et jeunes en Service Civique) », précise Erven LEON.
* 1 Directeur général des services – 3 agents titulaires : 1 garde-gestionnaire assermenté, 1 garde du littoral, 1 garde-animatrice, 2 apprentis BTS GPN et 2 contrats en service civique.

 

Equipe de la Maison du LittoralRelais de l’office de tourisme, la Maison du littoral est aussi un lieu-ressources et un espace d’animations. Tout au long de l’année, il y en a pour tous les goûts et tous les publics, locaux, visiteurs, vacanciers, scolaires, centres de loisirs :  excursions guidées, accueils de groupes,  animations ludiques et sensorielles, sensibilisation à la protection de l’environnement, chantiers nature, découverte de la géologie et de la biodiversité…

 

 

 

Animation 1 - MdLAnimation 2 - MdL

 

 

 

 

 

 

 

Gardes du littoral : Il faut savoir gestion garder…

Ils préservent…
• La lande littorale de bruyères et d’ajoncs, par le nettoyage des sites, la lutte contre l’embroussaillement et l’enrésinement, la régénération et la revégétalisation de la lande.
• Les espèces remarquables : troglodyte, fauvette pitchou, azuré, machaon, lézard vert, vipère péliade…

GdL 1GdL 2

 

 

 

 

 

 

Ils régulent…
• La fréquentation des sites, par la pose d’hectomètres de piquets, fil lisse et ganivelles, et par l’entretien du Sentier des douaniers.
• Les plantes invasives indésirables (laurier palme, berbéris, griffe de sorcières, herbe de la pampa, montbrétia, ail triquètre…) par la coupe, l’arrachage et l’exportation hors du site…

GdL 3GdL 4

 

 

 

 

 

 

Ils veillent…
• Observation à l’année du passage des oiseaux migrateurs, des mammifères marins ou des reptiles via des protocoles de suivi.
• Surveillance et préservation de la mosaïque d’habitats et de la biodiversité …

GdL 5GdL 6

 

 

 

 

 

 

 


Ploumanac’h sacré « Village préféré des Français »

Village préféré 1Village préféré 2

 

 

 

 

 

Alors que la réputation touristique de Perros-Guirec est déjà plus qu’enviable, c’est sur France 2, devant des millions de téléspectateurs que son village emblématique Ploumanac’h s’est vu décerner le 23 juin dernier le titre de « village préféré des français 2015 ». Une vidéo tournée en avril, et mettant en valeur Ia beauté du site naturel, avait déclenché 155 000 votes en faveur de sa candidature.

Dès le printemps, l’office de tourisme constatait une hausse de 20 % de fréquentation. Et après le sacre, ruelles et sentiers ont été envahis, prenant des allures de « Grand pardon permanent » en juillet et août ! Gros succès aussi pour la Maison du littoral, assaillie par près de 55 000 visiteurs en 4 mois (+ 36 %). L’année aura vu ainsi passer pas moins de 800 000 « Perrosiens d’un jour ou de plusieurs jours »…

« Il a fallu prendre des mesures en urgence pour encaisser l’afflux prévisible, explique Erven LEON. Nous avons développé et réorganisé le stationnement et la circulation, en entrée et au sein du site protégé, à Ploumanac’h et ses abords… Un plan de communication dédié et la réimpression de 10 000 plans supplémentaires ont été nécessaires. À ma grande satisfaction, ce boom de  fréquentation n’a pas généré trop de nuisances ou d’incivilités, mais une progression nette des chiffres d’affaires des professionnels du tourisme, hébergeurs, restaurateurs et commerçants. Nous attirons donc des visiteurs respectueux de nos sites naturels et authentiques. Nous devons faire fructifier notre notoriété dans ce sens. »


 

 

Save our sand

Têtu, le breton ne se laisse pas endormir par le marchand de sable

Certes tout n’est pas aussi rose que la Côte de granit ! Erven LEON n’élude pas « l’érosion marine qui grignote les falaises et qui a nécessité le déplacement de sentiers plus en amont. » Ni le sujet qui fâche : le projet d’extraction par la CAN-groupe Roullier de centaines de milliers de m3 de sable coquillier (utilisé à terre en amendement agricole) en Baie de Lannion. Élus de tout bord de Lannion-Trégor Communauté et des 13 communes riveraines, associations fédérées au sein du collectif « le Peuple des Dunes en Trégor« , population (6 000 manifestants dans les rues de Lannion en janvier 2015) sont dressés « vent debout » contre cette exploitation. La mobilisation est intacte après la parution du décret d’application, contre lequel des recours s’engagent : requête en annulation devant le conseil d’État, arrêté préfectoral d’ouverture des travaux dénoncé devant le tribunal administratif de Rennes…

« Pourquoi ne pas aller prospecter au large plutôt que de venir créer de la turbidité dans la dune sous-marine qui est une frayère pour les lançons, à la base de la chaîne halieutique. Les pêcheurs ont recensé 47 bateaux sur le secteur concerné, soit 103 emplois directs et 413 emplois indirects. Les activités de plongée et de plaisance seront elles-aussi impactées. Et on n’a pas de certitude qu’il n’y aura pas de conséquences sur l’érosion littorale ! » Et l’élu de conclure : « Nous sommes sur un territoire qui a la fibre de la protection de l’environnement : n’oublions pas que la LPO (qui gère localement la réserve naturelle des Sept-Îles) est née ici en 1912 ! »

 

RENSEIGNEMENTS
Maison du Littoral de Ploumanac’h
Chemin du phare – Ploumanac’h
22 700 Perros-Guirec
Tél./Fax : 02 96 91 62 77
Mail – www.perros-guirec.com –  facebookWebcam du Grand site de Ploumanac’h