À 20 minutes de bac de Fouras, au centre de l’archipel charentais, l’île d’Aix, croissant de 3 km sur 700 mètres (119 hectares dont 25 propriétés du Conservatoire du littoral), veille jalousement sur son environnement et son âme insulaire, en conciliant tourisme et activité ostréicole. Une délégation de Rivages de France l’a visitée à la fin de l’été…

ile-aix-1

250 habitants permanents, 300 000 visiteurs par an

La visite de l’île (à pied ou à vélo exclusivement !) n’est qu’une succession d’enchantements, de plages en criques, de forêts en vignes, de musées (Napoléonien et Africain) en forts (de la Rade et liédot)… Pour autant, pas simple de gérer l’insularité quand il s’agit de veiller au bien-être de 250 habitants permanents et à l’accueil de 300 000 visiteurs par an !

« 2 musées nationaux, 1 centre de secours, 1 station de sauvetage en mer, 1 mairie ouverte au quotidien, 1 école, 1 office de tourisme, 1 présence postale… c’est à la fois indispensable mais lourd à porter pour notre petit village aux moyens limités, mais nous sommes bien décidés à développer la population (avec la construction de logements locatifs sociaux) et ancrer de nouvelles activités tout en préservant notre environnement », pose Alain BURNET, maire et vice-président de la Communauté d’agglomération du Pays rochefortais.

À moyens limités, « système D » et volonté de préserver

Or, la mer et le vent aux humeurs changeantes, les cohortes de promeneurs et 6 000 cyclistes par jour en saison estivale, ça laisse forcément des traces ! « Entretenir les plages, le cordon dunaire, les espaces boisés, les voiries et sentiers… nos 3,5 agents n’y suffisent pas, il faut parfois mobiliser les bonnes volontés locales et retrousser les manches pour brouetter du sable, replanter tamaris et oyats… »

De volonté et d’idées, le maire n’en manque pas. Tel ce projet de rachat d’un ancien centre de vacances : 1 600 m2 bâtis sur une parcelle de 15 000 m2 : de « l’or foncier » sur l’île ! « Pour lui donner un nouvel avenir et créer une dynamique locale, 3 axes potentiels sont évoqués : santé, environnement et formation… pourquoi pas aux nouveaux métiers liés à la gestion du littoral ?! »

dscf3850Venu présenter les réalités de Rivages de France, Yann HÉLARY (adjoint au maire de La Rochelle, vice-président de Rivages de France – littoral Pays de la Loire et Nouvelle-Aquitaine) a pris note des attentes formulées par le maire en termes de formation des agents et sensibilisation du public à la fragilité et au respect du patrimoine naturel.

 

 

 

 

RENSEIGNEMENTS
Mairie
Rue Gourgaud 17123 ÎLE D’AIX
WebContact – Tél. 05 46 84 66 09 – Fax. 05 46 84 65 79