didier-reaultFaisant fi des prévisions et décisions, mesures et postures, la Covid-19 s’installe, durablement semble-t-il. Insensible aux détresses sanitaires, économiques et sociales qu’elle engendre. Contraignant notre quotidien, opacifiant notre horizon, bouleversant nos projets. L’expérience aura été et reste rude, la confiance est à reconquérir, la résilience à favoriser avec volontarisme. Nous nous y employons ! L’espérance dans “le jour d’après” est à ce prix…

Rivages de France ne fêtera pas ses 30 ans le 4 novembre prochain à La Rochelle, comme cela était initialement prévu.

Avant même l’actuel reconfinement, les mesures sanitaires, la distanciation sociale et la responsabilité individuelle et collective restaient en effet plus que jamais de mise, et avec elles ce renoncement dicté par la plus élémentaire prudence.

Certes, nous nous faisions une joie de la perspective de nous retrouver et de fêter ensemble le 30e anniversaire de notre association. Mais trop de contraintes pesaient sur le caractère créatif, participatif et festif que nous comptions donner à cet évènement. Toutefois, ce n’est que reculer pour mieux sauter, si possible dès l’an prochain à la même période et toujours dans le cadre du Musée maritime de La Rochelle!

D’ici là, la Covid-19 ne nous condamne pas à l’inaction, bien au contraire !

Mettant nos territoires à l’épreuve, la pandémie aura eu la vertu de nous inciter à repenser l’organisation de leur fréquentation, à innover dans les modes de préservation et de gestion que nous leur appliquons, voire à raisonner les activités et loisirs qui s’y développent…

Notre enquête spéciale Covid-19 toujours en cours (questionnaire ici) le confirme : du pire nait parfois le mieux ! Dans cette période difficile, les gestionnaires d’espaces naturels font assaut de réactivité et de créativité. Mesures règlementaires adaptées, travaux et actions spécifiques de gestion, expérimentation de bonnes pratiques inédites, permettent d’adapter autant que faire se peut les territoires à la crise sanitaire et au-delà !

De ces initiatives à foison, des échanges qui en découlent, Rivages de France entend à nouveau tirer le meilleur pour vous servir : d’ici la fin 2020, à la lumière de ces retours d’expérience, un nouveau Guide pratique à votre intention permettra de dessiner des pistes de progrès concrètes, reproductibles et pérennes en matière de préservation, de gestion et de fréquentation.

Des raisons de se battre et d’espérer…

Évident symbole, le retour de Gravelots, Sternes et autres Huitriers pies sur nos plages désertées pendant le confinement, l’a clairement démontré : la résilience de la nature est d’autant plus manifeste quand l’activité humaine l’encourage, qu’elle soit contrainte (comme actuellement) ou plus respectueuse (comme elle devra l’être),…

Voilà pourquoi, avec les autres grands réseaux de protection d’espaces naturels, Rivages de France se bat et continue à espérer ! Espérer que le « jour d’après » privilégiera la construction d’une économie résiliente, centrée sur la préservation de la nature et des services qu’elle nous rend. Espérer l’équilibre entre l’Homme et la Nature

Plus globalement, la Stratégie nationale pour les aires protégées 2020-2030, à laquelle nous contribuons activement, va dans ce sens. De même que l’élaboration d’un cadre mondial pour la préservation de la biodiversité par l’UICN.

Alors bien sûr, le chemin sera long et exigeant. Mais le temps de l’espérance est d’ores et déjà venu !

Didier RÉAULT
Président de Rivages de France