Antilles – Guyane : l’échouage de sargasses, au rapport !

En septembre 2016, une mission interministérielle (Écologie, Agriculture, Outre-mer) a été diligentée pour formuler des recommandations opérationnelles afin d’organiser la filière ramassage-stockage-traitement-valorisation d’algues sargasses, dans une perspective de gestion sur le long terme. Le rapport

D’avril 2014 à octobre 2015, les Antilles ont en effet été victimes d’échouages massifs de sargasses, à l’origine de troubles sanitaires et désordres économiques et environnementaux, provoquant la mise en place par l’État d’un plan d’urgence local en 2014 et national à l’été 2015. L’origine du phénomène, constaté en 2011, reste scientifiquement inexpliquée.

La mission propose d’entrer dans une démarche de gestion de risque, vu le caractère fluctuant et imprévisible des échouages : le risque « sargasses » serait ainsi ajouté aux plans de gestion de risques existants, aux niveaux préfectoral et communal (PCS). La piste industrielle de valorisation n’absorberait que de petites quantités d’algues et nécessite études et investissements importants. L’accent doit donc être mis sur la valorisation agricole, comme en Bretagne (épandage et compostage).

Télécharger le rapport
Photos : DEAL Martinique-Préfecture SIDPG