AG 2017 : Quand Rivages de France planche à Deauville…

40 administrateurs de toutes les façades du littoral français (métropole et outre-mer), 10 points à l’ordre du jour, l’apport de sang neuf au Bureau et au Conseil d’administration : le 8 novembre à Deauville, l’AG de Rivages de France a été dense et intense, attestant de la belle dynamique de notre association…

Il est des signes qui ne trompent pas : la presse (Paris Normandie, L’Indépendant, France Bleue)… se pressait à la Communauté de Communes Coeur Côte Fleurie, pour la conférence de Didier RÉAULT, président de Rivages de France, entouré des « régionaux de l’étape » : Christophe LÉPINE (vice-président pour les Hauts de France, président de la Fédération des CEN) et Audrey GADENNE (Département du Calvados). Et à l’heure de l’AG, il aurait presque fallu pousser les murs pour accueillir les administrateurs mobilisés pour ce temps-fort annuel !

De fait, outre les points statutaires, « il y avait du lourd » au menu :
• l’approbation du compte rendu de l’AG du 27 septembre 2016 ;
• l’approbation des rapports 2016 et du budget prévisionnel 2017;
• les résultats de l’enquête sur les enjeux financiers de la gestion des sites naturels littoraux ;
• la présentation des temps forts de l’année 2017 et l’évocation des perspectives d’actions 2018 ;
• une modification statutaire liée au changement de siège social de Rivages de France, désormais sis à La Rochelle ;
• le renouvellement du Conseil d’administration suivi de l’élection du Bureau.
La soirée s’est poursuivie par le traditionnel diner convivial.
> Tous les détails : l’AG 2017 de Rivages de France

Le matin même et le lendemain de l’AG, plusieurs membres du bureau et administrateurs intervenaient dans le cadre du Forum littoral 2017 organisé par le Conservatoire du littoral, où ils ont porté haut et fort la voix de Rivages de France :
• Didier Réault, lors de la réunion des gardes et agents du littoral, sur le thème Développement et professionnalisation du réseau.
• Didier Réault, Christophe Lépine, Valérie Nouvel (administratrice, vice-présidente du Département de la Manche) à l’atelier n° 1: Moderniser et consolider le modèle partenarial de gestion des sites : quels acteurs, quels moyens pour quelles ambitions ?
• Robert Crauste (administrateur, maire du Grau du Roi), à l’atelier n° 2 : Plus-value des espaces naturels littoraux face au changement : enjeux techniques, économiques et sociaux.
• Erven Léon (vice-président Bretagne, maire de Perros-Guirec), à l’atelier n° 3 : Contribution des sites du Conservatoire du littoral au bien-être : des attentes nombreuses pour quelle vision commune ?
Enfin, le vendredi 10 novembre, ce grand temps fort Deauvillais s’est clos par des visites proposées sur trois sites protégés : l’estuaire de l’Orne, le Mont Canisy et les Marais de Villers-Blonville…