1er comité local de Rivages de France : vive la Bretagne !

La proximité, tout le monde en parle. Rivages de France la fait, avec la mise en œuvre progressive de ses comités locaux. Le premier d’entre eux vient de se structurer en Bretagne, avec déjà plusieurs fers au feu…

img_2578

C’est l’un des grands chantiers en cours pour Rivages de France : sa structuration en comités locaux, avec des référents gestionnaires de proximité. Ces comités, qui pourront être complémentaires des conseils de rivage, seront pilotés par le Président et les vice-présidents de l’association (un par grande façade littorale et un pour les lacs), Charge à chacun d’eux de constituer et animer de manière autonome « son » comité local respectif, accompagné par le directeur de l’association et, le cas échéant, par des groupes techniques sur les sujets qui le nécessiteront…

C’est le littoral Breton qui a dégainé le premier et constitué en décembre 2016 son Comité local avec :

  • Erven LÉON, maire de Perros-Guirec et vice-président de RdF pour la Bretagne,
  • Armelle NICOLAS, vice-présidente de Lorient agglomération,
  • Anne-Marie FAVREAU, directrice de l’environnement et du développement durable à Lorient agglomération,
  • Christine BONFIGLIO, responsable du service Espaces naturels et randonnées au Département du Morbihan, directrice du Syndicat mixte Grand site Gâvres-Quiberon,
  • Pierre THULLIEZ, responsable du service Espaces naturels au Département du Finistère,
  • Didier OLIVRY, délégué de rivages Bretagne au Conservatoire du littoral,

accompagnés par Yann HÉLARY, adjoint au Maire de La Rochelle, vice-président de RdF pour la Grande Aquitaine, et Florian GEFFROY, directeur de Rivages de France.

Le néo Comité local breton a jeté les bases de son programme d’actions. Parmi elles, la promotion de Rivages de France auprès des gestionnaires régionaux (et inversement, la remontée d’informations régionales auprès de la gouvernance de l’association), la prospection de nouveaux adhérents pour renforcer le poids et la représentativité du réseau, le positionnement du Comité local au regard de la Région et des autres réseaux associatifs… Mais aussi et surtout des actions et réflexions locales concrètes : conseil et médiation dans les problématiques de gestion, rencontres autour des enjeux financiers et sociaux de la gestion des sites préservés…

Rivages de France souhaite donc « Kalon vat deoc’h » à son 1er Comité local !